Ligue de Balle molle Amicale 

49e saison

Entrevue avec J-C

Questionnaire pour les anciens (Pat Blouin)

1.       Combien d’année avez-vous joué dans la LBMA et qui vous a fait découvrir la ligue?

J’ai joué de 1990-1997 et fais un retour de 2003-2016, donc un total de 22 saisons.

Mon père (Pierre) a débuté sa carrière en 1977, donc dès l’âge de 4 ans, Steff et moi le suivions au parc Jarry. J’ai fait mes débuts dans la LBMA à l’âge de 16 ans.

 

2.       De votre passage à la LBMA, quels sont vos premiers souvenirs?

Je me souviens que chaque Vendredi soir, les enfants des joueurs se regroupaient derrière le terrain des grands (Jarry3) et nous passions nos soirées à s’organiser des matchs entre nous afin de préparer la 2e génération de la LBMA. (Tourangeau/Ménard/Dandurand/Bureau/Schiller/Wilson etc).

Je me souviens que je gardais toujours un œil sur le gros terrain tout en m’amusant avec les enfants sur notre terrain improvisé, et quand mon père se présentait au bâton, je m’assurais de crier : « Time Out les gars, c’est mon père au bat !!! »

 

3.       Pouvez-vous nous expliquer votre passion pour la balle?

Je ne pense pas que ça s’explique !!!! Je vois une balle blanche avec des coutures rouge et je deviens fou! J’étais tellement passionné quand j’avais 12-13 ans que quand je regardais les Expos à la télé, je m’assurais « d’écrire » le match au complet et de compiler les stats des joueurs…finalement j’étais peut-être plus un « Loser » qu’un passionné! 😉

 

4.       Pouvez-vous nous décrire un évènement ou une anecdote spéciale qui s’est passé pendant vos années dans la LBMA?

Je me souviens d’un certain Vendredi soir dont les parties avaient été cancellées à cause de la forte pluie, et pour moi, il était impensable  que nous ne puissions pratiquer notre sport pendant tout un weekend. Je suis donc parti au parc Jarry vers 11 :30pm avec ma pelle, mon râteau…et ma lampe frontale. Le terrain était un lac…il devait y avoir 6 pouces d’eau pratiquement à la grandeur du terrain. Pour vous donner une idée, il y avait 2 canards qui nageaient dans le lac à l’arrêt-court. À chaque fois que je terminais une rigole, les 2 canards s’envolaient et changeait de ‘spot’ sur le terrain. Après quelque d’heures en ma compagnie, les deux canards frustrés ont décidé de quitter les lieux puisqu’il manquait…d’eau.

Bien entendu, nous avions joué les matchs du samedi matin…mais je me souviens de ne pas avoir très bien performé sur le terrain ce matin-là! 😉

 

5.       Avez-vous déjà été coach?

Oui, j’ai coaché pendant 16 ans dans la LBMA et notre équipe a remporté 8 fois les ‘Playoffs’.

 

6.       Étiez-vous superstitieux?

Mes chums et ma femme diraient plutôt que j’étais ‘Fucker Mentalement’. Après chaque défaite, je m’assurais de modifier mon trajet pour me rendre au parc.  Aussi, quand j’étais jeune et que j’allais voir mon père jouer, j’avais remarqué que tous les GROS frappeurs (bedonnant et qui frappait avec puissance) portait le #44. (Denis Paradis, Robert Auclair, André Lemieux et Michel Plante). Donc, à ma 2e année dans la ligue j’ai insisté pour avoir le #44 (superstitieux ou Fucké). L’année suivante, Michel Plante m’a demandé si je voulais être son assistant-coach….et le problème était que Michel portait également le #44. J’avais dû négocier avec Michel, mais deviner qui a porté le #44 cette année-là……et au cours des 20 années suivante! 😉

 

7.       Étiez-vous mauvais perdant?

Je pense que Non. Je voulais vraiment gagner à chaque match mais quand on perdait, je retrouvais le sourire une fois dans les estrades…mais quelquefois c’était juste plus long de quitter le terrain!

 

8.       Aimez-vous plus le hockey ou la Balle?

Prochaine question svp.

 

9.       Quel est votre premier souvenir de balle?

Je me souviens d’avoir joué mon baseball Atome au parc Henri-Julien (Christ-Roi) en compagnie de légendes de la LBMA tel……André Dandurand, Keith Beauregard, Chris Schiller et Marc Vanier.

 

10.   Quel sont vos exploits accomplis dans la LBMA?

L’exploit qui me rend le plus fière est d’avoir fait partie de l’équipe détenant la meilleure fiche en une saison dans les 46 années d’existence de la ligue. L’édition 1991 des Vautours a terminé la saison avec une fiche de 20 victoires et 5 défaites et un différentiel de +106 !!!  Ce fut encore plus spécial de partager cette saison mémorable avec mon père Pierre Blouin (Coach) et mon frère Steff Blouin (assistant-coach). Disons que je n’ai pas eu à changer de chemin trop souvent cet été-là… 😉

 

11.   Quel est votre joueur de baseball des ligues majeurs préféré, toute époque confondue?

Désolé j’en ai deux. Dans ma jeunesse c’était Larry Walker. Quel joueur complet.

Depuis les 10 dernières années, je suis le fan #1 de Mike Trout. En plus d’être le joueur le plus complet du baseball, Trout se démarque par sa passion et son respect de la game et par sa façon de se comporter avec ses fans, un vrai exemple pour les jeunes.

 

12.   À quelles positions vous avez joué dans la LBMA?

Lors de mes 20 premières années, j’ai principalement évolué à l’arrêt-court. Malheureusement avec l’âge (et une opération à l’épaule) j’ai dû me rendre à l’évidence que je n’avais plus le bras assez puissant pour rivaliser avec les jeunes lapins de la ligue. . J’ai donc décidé de me recycler en lanceur lors de ma 21e saison dans la ligue! 😉

 

13.   À quelle position avez-vous préférée jouer?

Mmmm, bonne question. Étant un ancien lanceur au baseball, j’ai adoré renouer avec le monticule en fin de carrière. Y’a pas meilleur feeling que d’être en contrôle d’un match sur la butte. Un peu comme Greg Maddux, j’adorais l’aspect mental d’une confrontation avec le frappeur…je n’avais pas bien le choix car je n’avais pas la vélocité pour striker la plupart des frappeurs. 

 

 

14.   Pouvez-vous vous d’écrire comme joueur de balle?

Ouf, je vais essayer.

Année 1990 : Grand – Mince – Rapide

Année 2000 : Grand - Athlétique – Puissance au bâton.

Année 2010 : Grand – Dodu – Rusé …mais début du déclin

Année 2020 : Grand – Chauve – Retraité

 

15.   Croyez-vous au retour du baseball majeur à Montréal?

J’y croyais jusqu’à hier… 

 

16.   Quel était votre point fort à la balle?

Leadership et/ou compréhension de la game.

 

17.   Quel était votre faiblesse?

Perte de Puissance des relais en fin de carrière et aussi je ne buvais pas de bières après les matchs 😉

 

18.   Si j’avais été coach du temps que vous étiez joueur, pour quoi j’aurais dû vous sélectionner?

Pour possiblement jouer plus de matchs en séries…et surtout pour être sûr d’être un membre de la première équipe à sortir pratiquer dehors au mois d’Avril !!!!

 

19.   Quel genre de coéquipier étiez-vous?

Le genre qui trainait toujours une grosse cruche d’eau froide pour ses coéquipiers et le genre qui instaurait des danses en rond après chaque victoire de l’équipe!

 

20.   Avez-vous gardé contact avec des anciens coéquipiers de la LBMA?

Oui, avec plusieurs, dont 3 qui sont devenu parrain de mes fils et un autre qui coach(ait) les jeunes au baseball avec moi. Aussi grâce au site de la LBMA et à Facebook, je continue à suivre vos activités à distance sur une base régulière.

 

21.   Pour quelle raison avez-vous quitté la LBMA?

J’ai décidé de donner aux suivants. J’ai donc décidé de me lancer à temps plein dans le coaching de mes deux fils au baseball mineur (Orioles de Montréal) afin de transmettre ma passion au plus grand nombre de jeunes possible.

 

22.   Qu’est-ce qui vous manque le plus quand vous pensez à la LBMA?

Sans aucun doute la camaraderie au parc avant, pendant et après le match.

Aussi, je m’ennui de la nuit précédant le ‘Draft’, la nuit qui était souvent de courte durée et qui était habituellement ponctué de petit Caca mou……. 😉

 

23.   Racontez-nous des évènements de la LBMA auxquels vous avez eu la chance de participer?

J’ai compris en bas âge l’importance de la ‘Famille’ dans les succès de la LBMA. Je me souviens dans les années 1980 du fameux pique-nique annuel. Aussi, il y avait un match Père/Fils (Fille) à chaque année. Ensuite il y a eu les matchs d’étoiles. Par la suite, la 2e génération ont pris charge de ramener ce genre d’activité si important pour la ligue. Il y a eu des Olympiades et ensuite est né le tournoi annuel de balle donnée mixte de la LBMA. Un incontournable. Tant de plaisir en famille et entre amis et autant de plaisir hors du terrain à voir tout le monde participer afin de faire de notre ligue, une ligue si spéciale. (P.S, j’ai encore tous les fichiers si quelqu’un voulait reprendre charge du tournoi!)

 

24.   Détenez-vous des honneurs dans la ligue?

Trophée Individuel = Oui, mais pas important.

Collectif= Oui, membre de l’équipe championne de saison régulière à 8 reprises et 8 fois gagnant des séries.

Le seul petit record personnel qui me tient à cœur est celui du nombre de CC en carrière (110)…comme quoi j’avais bien fait d’insister pour le #44  😉

 

25.   Venez-vous faire un tour au parc à l’occasion pour voir des matchs?

Oui, je m’assure de venir faire mon tour au moins une fois par année (en début de saison) pour voir les quelques visages qui me sont familier…mais malheureusement il en reste de moins en moins.

 

Merci JC d’avoir pensé à moi pour ce questionnaire. J’ai fait beaucoup de recherche sur le site afin de compléter du mieux que je pouvais et ce fut un grand plaisir de me replonger dans tant de souvenirs.

Au plaisir de te croiser au parc Jarry cet été.

 

Pat Blouin

 

  

Petit mot de Patrick Chartrand car je ne vous connaissais pas…

 

Pat Blouin, Selon moi et plusieurs autres, le joueur le plus talentueux de l'histoire de la LBMA. Aussi, la grande majorité le considère comme le meilleur coach de l'histoire de la LBMA. Fils de Pierre, frère de Stéphane. Il a joué 22 saisons dans la ligue, soit de 1990 à 1997 et de 2003 à 2016. 517 parties jouées. 783 coups sûrs (7e all time). 249 doubles (1er all time). 68 triples (2e all time). 110 circuits (1er all time et 39 de plus que le 2e). 744 points comptés (1er all time). 672 points produits (5e all time) 325 buts sur balles (2e all time, derrière son frère Stéphane). 0,505 moyenne à vie.

 

 

 

Retour à l'ndex des entrevues